Dans "autour", je pense à ce qui nous entoure.

C'est le cas des photographies réalisées dans les lieux que je traverse, marche, survole.

Elles sont "l'autour" d'un point où je m'arrête, j'en deviens l'autour.

L'autour est un rapace. Contrairement à ses congénères qui s'installent dans des aires dominantes, lui, niche dans la forêt.

L'autour, dans sa chasse, longe les haies. Il suit les bordures, explore les reliefs, en quelque sorte le dessin de la géographie de son territoire.